L’autisme (au sens étymologique > autos=soi-même donc enfermement sur soi-même) est le « symptôme » comportemental de replis sur soi lié à des Troubles Envahissant du Développement (TED) qui touchent 1/100.

Cependant, l’autisme n’est plus considéré comme une maladie psychiatrique ni psychotique comme cela a été confirmé durant 50 ans mais une maladie neuro-développementale.

article autisme vector-autism-symbol

 

Une maladie d’origine neurobiologique 

Elle est engendrée par un dysfonctionnement des connexions neuronales à la naissance.

Les connexions des neurones se font mal de 0 à 18 mois, les zones du cerveau grandissent avec des branchements incomplets ou insuffisants. Ce dysfonctionnement cérébral amène un mal-développement durant cette période de croissance dans tous les domaines.

Cette anarchie ou insuffisance de branchements est variable d’un enfant à l’autre, c’est ce qui peut expliquer la diversité des formes d’autisme.

En grandissant, l’autiste garde des outils de conscience, de communication, du sensoriel et parfois moteurs de bébé. Ils ne disparaissent pas avant l’âge d’un an comme tous les enfants, et le cerveau de la pensée et de la conscience n’a pas remplacé le cerveau archaïque fonctionnant avec les réflexes primitifs malgré leur mémoire et leur intelligence.

Les autistes ont des perceptions sensorielles inadaptées qui vont les obliger à développer soit des stratégies de repli ou d’isolement soit des stratégies d’organisation de leur cerveau pour vivre normalement qui leur demande beaucoup de ressources et d’efforts.

article autisme image

 

Vaincre l’autisme c’est possible

La plasticité cérébrale de 0 à 100 est démontrée par les chercheurs, elle permet à tout âge de la vie de faire de nouvelles connexions neuronales par une stimulation appropriée.

Il est donc possible de remettre en marche le développement raté d’un enfant autiste, cela a été démontré en 2012 par une étude américaine sur 50 enfants autistes à qui 2 ans de jeu intensif ont rétabli le circuit cérébrale.

Pour cela, remettre l’enfant « au berceau » est nécessaire, il s’agit du cocon sensoriel de la salle de jeu où pendant le temps d’éveil, une personne créera un échange avec l’enfant par des jeux sensori-moteurs adaptés. Détente, non souffrance et non angoisse lui permettront d’entrer en relation et de sortir de son monde en se re-développant. Il repasse ainsi pas les stades de développement non mis en place avant, ceci est observé chez la quasi-totalité des enfants 3i suivis (méthode à 3 phases).

Arriver à échanger et entrer en relation avec l’autiste signifie un conditionnement sensoriel adapté à ses sens pour éviter une surcharge émotionnelle et le repli.

 

La méthode 3i

La méthode 3i fournit aux enfants les « outils » sensoriels et sociaux pour être capable d’intégrer l’école.

Phase 1 > Stade 0 à 18 mois – Phase de l’éveil de la conscience de soi et de l’autre :

La socialisation se fait en salle de jeu surtout par la découverte de l’autre grâce aux intervenants et qui dès la pahse 2 l’inviteront à des petits ateliers. Les promenades organisées dans des endroits calmes (aires de jeu), les apprentissages cognitifs ne sont pas encore possibles car les objets ont un but de plaisir sensoriel qui les enferment. C’est le démarrage chez l’enfant de l’éveil sensori-moteur  à l’autre.

Phase 2 > Stade 18 mois à 3 ans – Phase de la socialisation par étapes :

L’enfant commence à sortir de son repli et peut entrer en relation avec les autres qui l’entourent, qu’il comprend et avec qui il peut discuter, jouer et imiter.

Son planning prévoit quotidiennement une séance extérieure de socialisation et de découverte du monde :

  • invitation et jeux avec d’autres enfants
  • promenade à but sportive, loisir ou découverte avec les autres enfants
  • participation à des activités sportives (natation, équitation, gymnastique…), musicales, dans les centres aéré

Il donne un sens aux objets, entre dans la symbolique et peut commencer à apprendre mais sur des temps limités comme des ateliers. On met en place des Atelier Montessori une fois par jour dans une salle adaptée au travail (vie pratique et sensorielle, apprentissage des lettres, des chiffres et des sons).

Phase 3 > Plus de 3 ans – Retour à la scolarisation par étape :

Pour les moins de 6 ans, l’enfant est remis à mi-temps par étapes dans sa classe d’âge sans Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS), avec des ateliers scolaires à la maison, les séances de jeu restent présentes toujours à mi-temps pour continuer le développement et compenser les efforts scolaires. Il est important de l’inscrire dans des groupes de jeunes pour des activités natures, sportives ou de groupes.

Pour les plus de 6 ans, l’école à la maison est organisée avec des instituteurs à mi-temps également pour rattraper le primaire.

Afin que l’enfant est plus de facilité d’intégration, il faut que ces 6 conditions soient réunies pour un retour à l’école efficace :

  • Langage acquis > répond à une question, pose une question et explique pourquoi, demande de l’aide
  • Compréhension des consignes
  • Écoute et concentration > il arrive à rester assis 1h et écoute une histoire
  • Capacité d’imiter les autres et souhaite apprendre par lui-même
  • Capable de participer à des activités collectives > entre en contact avec les autres enfants et joue avec eux
  • Capable de tenir correctement un crayon

Retrouvez d’autres informations sur le site Autisme-espoir

article autisme la-methode-des-pour-traiter-autisme-par-jeu_width1024

 

 

Vous recherchez un logiciel qui regroupe toutes les fonctionnalités pour vous occuper au mieux de la scolarité de vos enfants? Ne cherchez plus et rejoignez une équipe dynamique et motivée qui vous proposera un service périscolaire complet! Une seule adresse > eTicket

 

 

Sources : https://www.autisme-espoir.org/integration-autistes-a-lecole/

https://www.autisme-espoir.org/vous-etes-parents/ce-quil-faut-savoir-sur-lautisme/

PartagerShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Taggé sur :